Accueil > Questions énergétiques > Combat pour Fessenheim > La lettre ouverte des travailleurs de Fessenheim aux administrateurs (...)

La lettre ouverte des travailleurs de Fessenheim aux administrateurs d’EDF

dimanche 22 janvier 2017

Lettre ouverte aux administrateurs d’EDF

Madame, Monsieur,

En acceptant le mandat d’administrateur au Conseil d’Administration d’EDF, vous avez pris l’engagement d’oeuvrer dans l’intérêt de notre entreprise, notre pays et nos concitoyens. Vous exercez vos fonctions avec loyauté et indépendance et êtes conscients d’engager votre responsabilité personnelle.

Mardi 24 janvier 2017 vous serez appelé à statuer sur une fermeture anticipée du CNPE (Centre Nucléaire de Production d’Electricité) de Fessenheim, dite Demande d’Abrogation de l’Autorisation d’Exploitation (DAAE) ainsi que sur le protocole d’indemnisation lié. Votre décision sera lourde de conséquences.
Chacune des instances représentatives du personnel consultée, dont celle du site industriel concerné, s’est prononcée à l’unanimité contre cette fermeture. Nous vous demandons instamment de bien considérer à votre tour votre choix.
La fermeture anticipée de la centrale nucléaire de Fessenheim serait incohérente et irresponsable.

Après l’accord COP 21 à Paris, la France se doit d’être exemplaire dans ses choix de politique énergétique en faveur de la réduction de l’empreinte carbone et de l’efficacité énergétique. Dès lors, rien ne justifie la fermeture anticipée d’une centrale nucléaire, moyen de production électrique très peu émetteur de CO2 .

Après le rachat d’Areva, la décision de construire Hinkley Point C et au vu du marché de l’électricité le contexte économique de notre entreprise ne nous permet pas de nous passer de moyens de production rentables. Par ailleurs, l’indemnité proposée pour la fermeture anticipée du site de Fessenheim ne couvre en aucun cas le préjudice subi par l’entreprise.

Un tel gâchis financier, industriel, social et climatique reviendrait à spolier EDF, à pousser l’entreprise à sacrifier ses propres intérêts patrimoniaux et plus largement à mépriser l’ensemble des agents d’EDF et des prestataires de la filière nucléaire française, ainsi que l’Autorité de Sûreté Nucléaire.

Malgré les attaques répétées, tout particulièrement ces cinq dernières années, les agents d’EDF et des entreprises prestataires (2200 emplois) ont assuré à Fessenheim parmi les meilleures performances en termes de sûreté et de production du parc nucléaire.

En cette période hivernale (avec une vague de froid normale pour la saison !) aucun des sites de production d’électricité dont dispose notre pays n’est de trop pour garantir l’approvisionnement tout en respectant la sûreté. Les agents du CNPE de Fessenheim et leurs collègues prestataires sont fiers de participer avec l’ensemble des sites de production nucléaires, thermiques, hydrauliques et autres énergies renouvelables à l’approvisionnement du réseau électrique et donc de nos concitoyens.

Nous vous demandons de refuser le sacrifice de notre patrimoine, d’autant plus qu’il n’y a aucune urgence à prendre cette décision.

Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, notre très haute considération.

Les membres élus du Comité d’Etablissement du CNPE de Fessenheim

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?