Accueil > Questions énergétiques > Analyses critiques des politiques énergétiques > L’absurde prime à la casse pour les chaudières au fioul

RECULER POUR MIEUX SAUTER

L’absurde prime à la casse pour les chaudières au fioul

vendredi 22 avril 2011, par PH

« Comme pour l’automobile, l’objectif de cette prime à la casse est d’accélérer la modernisation du parc de chaudières et permettre à nos concitoyens de s’équiper d’appareils plus efficaces et moins polluants » (Eric Besson, ministre de l’Énergie) 22 avril 2011.

Alors que le monde est confronté au plafonnement de la production de pétrole , la seule réponse du gouvernement est d’encourager le remplacement des chaudières au fioul par des ... chaudières au fioul.

Brûler du fioul sauf peut-être pendant les cinq jours de grand froid dans l’année est la manière la plus stupide d’utiliser le liquide si précieux pour le transport et la chimie, qu’est le pétrole.

Mais il s’agit pas seulement d’analyser la meilleure manière d’utiliser une ressource finie mais d’un problème d’investissements et de délais. Car comme l’a dit le Président de Total, Christophe de Margerie, le 13 avril dernier :

« Le super à 2 euros, cela ne fait aucun doute. La vraie question, c’est quand ? Il faut espérer que cela n’arrive pas trop vite »

Les PDG de Total aussi bien Thierry Desmarest que Christophe De Margerie ont toujours été clairs sur cette question : la production de pétrole ne peut croître après 2020.

Par une politique à courte vue, on cherche à masquer une crise structurelle d’ approvisionnement en hydrocarbures.

On s’écarte d’autre part, de notre objectif de sortir des énergies fossiles à l’horizon 2050. Puisque diviser nos émissions de gaz à effet de serre par quatre, revient à en utiliser qu’un quart, c’est à dire celui généré qui par notre consommation alimentaire. Il y a donc urgence.

Une politique cohérente consisterait à imposer une sortie du chauffage au fioul par :

- l’isolation jusqu’à 50-80 kWh/m2/an en énergie finale
- le chauffage Joule ou les pompes à chaleur
- les chauffe-eau électriques

et à l’échelle nationale

- l’augmentation du parc nucléaire au rythme d’un EPR ou d’un RNR par an.

Il fallait plutôt interdire la vente de chaudières au fioul.

L’utilisation du pétrole dans le chauffage est la plus substituable, on sortira ensuite du pétrole pour les déplacements urbains ; mais il sera très difficile de nous passer du pétrole pour des déplacements de plus de 100 km en particulier pour le transport aérien. C’est pourquoi , il faut sortir complètement du fioul dans le chauffage. Réserver les hydrocarbures pour le transport et la chimie, d’autant plus que nous consommons une trop grande proportion de diesel dans nos carburants, et le diesel ce n’est que du fioul ... taxé.

Il faut profiter que le fioul devienne cher pour passer à autre chose. Encourager une meilleure utilisation du fioul revient à créer une trappe économique, il faudra que le prix du pétrole augmente encore plus pour que le consommateur décide de changer d’énergie.

La décroissance physique de la production sera bien plus rapide que la baisse de la demande, surtout si on se contente seulement de telles mesures d’efficacité. Des politiques à la marge nous conduisent donc vers des crises pétrolières de plus en plus violentes :

Messages

  • Tout a fait daccord avec vous. je crois que les nouveaux chauffage fioul sont interdit dans un pays scandinave. Avez vous l’info ?
    on pourrait poursuivre le raisonnement sur les voitures hybrides, la vitesse sur autoroute...
    Avec une clio 2 dci, j’arrive à une consommation de 4l au 100 en adoptant une conduite cool..!

    • Il es tout à fait possible que le chauffage au fioul soit interdit dans des pays scandinaves. Le gouvernement suédois a publié vers 2006 un rapport sur la déplétion pétrolière, rapport rédigé par des géologues (et non pas seulement par des économistes qui croient que les ressources sont infinies). On attend la même chose en France, après les prévisions de l’IFP et de Total...

      http://peakoil.blogspot.com/2008/05/sweden-plans-to-be-world-first-oil-free.html

      The intention, the Swedish government said yesterday [21 mai 2008], is to replace all fossil fuels with renewables before climate change destroys economies and growing oil scarcity leads to huge new price rises.

      "Our dependency on oil should be broken by 2020," said Mona Sahlin, minister of sustainable development. "There shall always be better alternatives to oil, which means no house should need oil for heating, and no driver should need to turn solely to gasoline."

      According to the energy committee of the Royal Swedish Academy of Sciences, there is growing concern that global oil supplies are peaking and will shortly dwindle, and that a global economic recession could result from high oil prices.

      Ms Sahlin has described oil dependency as one of the greatest problems facing the world. "A Sweden free of fossil fuels would give us enormous advantages, not least by reducing the impact from fluctuations in oil prices," she said. "The price of oil has tripled since 1996."

      A government official said : "We want to be both mentally and technically prepared for a world without oil. The plan is a response to global climate change, rising petroleum prices and warnings by some experts that the world may soon be running out of oil."

  • certes mais il existe aussi d’autres solutions comme encourager la production de biocarburant comme ceux issue du jatropha.pompe a chaleur piscine

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?